Le billet de Monocle

Pinterest Le Retour ?

28 janvier 2021

La baisse est due à la volatilité sur Petrofac : l’action a perdu 15% la semaine dernière, mais a repris +17% depuis lundi. Notre position, présentée la semaine dernière, ne change pas : le cours actuel ne reflète pas la valeur de la société.

Sur le reste des marchés, voici la big picture : les sociétés pour lesquelles la pandémie a eu un effet bénéfique ont vu cette tendance se poursuivre sur la fin de l’année 2020. Hier, Apple, Facebook et Microsoft ont toutes publié des résultats supérieurs aux attentes. Mais, malgré ces résultats, les cours n’ont pas réagi.

Est-ce le signe d’une fin de cycle ? Je ne sais pas. En tout cas, il est certain que les signes inquiétants se multiplient :
– exemple 1 : les mouvements aberrants sur Gamestop (sans aucun élément fondamental)
– exemple 2 : la réaction de l’indice de volatilité hier, qui a connu une de ses plus fortes hausses alors que la baisse des marchés américains était conséquente mais pas dramatique.

Quoi qu’il en soit, dans quelques temps cette pandémie sera derrière nous et il faudra alors que les résultats opérationnels du moment justifient les valorisations.

Voici un exemple avec Pinterest. J’ai regardé Pinterest car c’est le titre sélectionné pour 2021 par les spécialistes Tech du Motfley Fool, site sur les marchés très suivi par les particuliers (et pas le pire). Le billet sera un peu plus long que d’habitude, car la majorité d’entre vous a voté pour des analyses plus poussées.

L’exemple de Pinterest

Pinterest est valorisée aujourd’hui $40 milliards, après avoir triplé en un an. Au dernier trimestre, Pinterest a réalisé un chiffre d’affaires de $440M et des pertes de $100M.

Le niveau du cours n’est donc basé ni sur le niveau absolu de revenus ($440M au dernier trimestre – trop faible), ni sur les résultats (des pertes entre $50M et $150M chaque trimestre depuis deux ans) mais sur la croissance des revenus : en 2019, Pinterest affichait chaque trimestre des ventes en hausse de +50% par rapport à l’année précédente. En 2020, la croissance s’est essoufflée au 1er trimestre avec +35%, s’est arrêtée au 2ème trimestre (+4%) puis est repartie au 3ème (+58%).

Les journalistes du Motley Fool citaient Pinterest comme leur meilleure option pour 2021 en se basant sur ce taux de croissance des revenus.

Ce taux de croissance a deux moteurs:
1) le nombre d’utilisateurs
2) le revenu par utilisateur.

Pour simplifier, je me focalise sur les US qui représentent 90% des revenus.

Voici l’évolution du nombre d’utilisateurs US (en millions/mois) par trimestre :

  • 2019
    • T1 : 85 millions
    • T2 : 85 millions
    • T3 : 87 millions
    • T4 : 88 millions
  • 2020
    • T1 : 90 millions
    • T2 : 96 millions
    • T3 : 98 millions
    • T4 : réponse le 4 février

On voit que ça ne croissait plus beaucoup en 2019, que la pandémie a reboosté la machine (passage de 90 à 96M) et que ça se stabilise à nouveau. Avec le covid et le confinement, toutes les personnes devant être sur Pinterest le sont. Donc mon premier moteur de croissance est en train de ralentir.

Le deuxième moteur est le revenu par utilisateur. Les animateurs du Motley Fool mentionnaient ce chiffre en le comparant à celui de Facebook, qui est nettement plus élevé – ce qui, à leur avis, laisse une forte marge de progression à Pinterest sur ce deuxième moteur. Je n’en suis pas certain : Facebook (ou Instagram qui appartient à Facebook) sont des réseaux sociaux, donc les utilisateurs s’y rendent tous les jours pour lire leurs messages, en envoyer etc… Sauf que Pinterest n’est pas un réseau social. L’utilisateur moyen de Pinterest s’y rend une fois de temps en temps pour y chercher des idées. Combien vaut, en termes de revenus publicitaires, quelqu’un qui allume sa télé trois fois par mois pendant vingt minutes ? Pas grand chose.

Que va-t-il se passer dans les prochains trimestres ? Pinterest publie ses résultats le 4 février. Ils seront sans doute bons : la pandémie est toujours là, les gens passent plus de temps sur leur téléphone et plus de temps chez eux donc ils ont besoin d’idées pour arranger leur maison – le cœur de métier de Pinterest. Et puis ces résultats seront comparés à ceux avant pandémie, donc sur une base encore faible.

Par contre dans six, neuf mois, les gens ne seront plus chez eux. Il sera alors plus difficile de continuer à afficher des taux de croissance impressionnants. Et les résultats seront toujours négatifs.

Donc je ne partage pas l’avis du Motley Fool : ça me paraît bien casse-gueule, Pinterest, pour 2021.

Bonne semaine,
Charles

Avertissement

Cette présentation est un document à caractère promotionnel. Le contenu de ce document est communiqué par et est la propriété de Monocle Asset Management. Monocle Asset Management est une société de gestion de portefeuille agréée par l’Autorité des Marchés Financiers sous le numéro GP-20000040 et enregistrée auprès de l’ORIAS en qualité de courtier d’assurance sous le numéro 10058146. Aucune information contenue dans ce document ne saurait être interprétée comme possédant une quelconque valeur contractuelle. Ce document est produit à titre purement indicatif. Les perspectives mentionnées sont susceptibles d’évolution et ne constituent pas un engagement ou une garantie.   L’accès aux produits et services présentés ici peut faire l’objet de restrictions à l’égard de certaines personnes ou de certains pays. Le traitement fiscal dépend de la situation de chacun. Le fonds mentionné dans le document (Monocle Fund SICAV) est autorisé à la commercialisation en France et éventuellement dans d’autres pays où la loi l’autorise. Préalablement à tout investissement, il convient de vérifier si l’investisseur est légalement autorisé à souscrire dans le fonds. Les risques, les frais et la durée de placement recommandée des OPC présentés sont décrits dans les DICI (documents d’information clé pour l’investisseur)/KIDD (key investor information documents) et les prospectus, disponibles gratuitement auprès de Monocle Asset Management et sur le site internet. Le DICI doit être obligatoirement remis aux souscripteurs préalablement à la souscription.   Les performances passées ne sont pas un  indicateur  fiable  des  performances futures. Monocle Asset Management ne saurait  être  tenue  responsable  de  toute  décision  prise  ou  non  sur  la  base  d’une information contenue dans ce document, ni de l’utilisation qui pourrait en être faite par un tiers. L’investisseur peut perdre tout ou partie du montant de capital investi, les OPC n’étant pas garantis en capital.

Pour vous désabonner ou pour toute demande d’information, vous pouvez nous écrire à monocle@monocle.lu

Fermer

Comment souscrire ?

Important à savoir