Le billet de Monocle

Le Temps De La Rengaine

24 juin 2021

Pas d’inspiration pour ce billet : en toute honnêteté, je ne comprends ni le niveau des valorisations, ni les discours entendus pour expliquer ces niveaux. Et en vous disant cela, j’ai bien conscience de me répéter, et je m’en excuse. Comme je n’arrive à rien avec le présent, j’ai du temps pour farfouiller dans le passé.

Voilà un extrait d’un article dithyrambique de Fortune datant de mai 2000 sur CISCO (que nous avons traduit) :

*********

 » Supposez que vous soyez échoué sur une île déserte et que vous ne puissiez posséder qu’une seule action. Laquelle choisiriez-vous ? […] Une action qui se négocie à plus de 100 fois les bénéfices ? Une action qui a déjà grimpé d’environ 100.000% depuis son entrée en bourse il y a dix ans […] ? Oui, ce serait cette action. Vous pouvez le prendre dans le sens que vous voulez, vous devez avoir du CISCO. En 1995, lorsque Chambers est devenu PDG, Cisco avait une capitalisation boursière de 9 milliards de dollars. Aujourd’hui [2000], elle est 54 fois plus élevée. Il a donc créé $480 milliards de valeur pour ses actionnaires. […] Alors, John Chambers n’est-il pas le meilleur PDG du monde ?

[…] Finalement, un pari sur Cisco c’est un pari sur la croissance d’Internet.

[…] Le problème avec cette action ne vient pas de savoir si la société y arrivera – la réponse est oui – mais de son niveau de valorisation. Un observateur disait récemment que si CISCO avait le même multiple que Microsoft, elle serait à $20. L’action côte aujourd’hui $68 [en 2000]. [La justification ?] Microsoft est une entreprise de l’ancien monde. Cisco, non.

[Alors], auriez-vous une bonne raison de vendre cette action maintenant ? Je ne pense pas ! […] Et si vous pensez qu’il est trop tard pour l’acheter, rappelez-vous ce vieil adage : « Profitez des replis pour acheter ! ‘’. Ceux qui viennent d’en acheter sous les $60 ont fait une très bonne affaire.’’

*********

Un an après, CISCO valait $20 et dix ans plus tard elle valait $18. Une bonne affaire disait-il.Vous pouvez prendre cet article et remplacer CISCO et John Chambers par le binôme de votre choix : Amazon – Jeff Bezos, Salesforce – Marc Benioff, Tesla – Elon Musk, Netflix – Reed Hastings …

Au passage, je note que pendant la décennie qui a suivi, qu’il y ait eu de l’inflation ou pas, des mouvements sur les devises, l’intervention des banques centrales ou encore la crise de 2008, la conclusion ne change pas. Le problème, comme l’écrivait lui-même le journaliste, c’est le multiple de CISCO en 2000. Aujourd’hui, les multiples d’Amazon et de Netflix sont du même ordre de grandeur que ceux de CISCO à l’époque. Et ceux de Tesla et Salesforce encore un cran au-dessus.

Bonne semaine à vous,
Charles

Avertissement

Cette présentation est un document à caractère promotionnel. Le contenu de ce document est communiqué par et est la propriété de Monocle Asset Management. Monocle Asset Management est une société de gestion de portefeuille agréée par l’Autorité des Marchés Financiers sous le numéro GP-20000040 et enregistrée auprès de l’ORIAS en qualité de courtier d’assurance sous le numéro 10058146. Aucune information contenue dans ce document ne saurait être interprétée comme possédant une quelconque valeur contractuelle. Ce document est produit à titre purement indicatif. Les perspectives mentionnées sont susceptibles d’évolution et ne constituent pas un engagement ou une garantie.   L’accès aux produits et services présentés ici peut faire l’objet de restrictions à l’égard de certaines personnes ou de certains pays. Le traitement fiscal dépend de la situation de chacun. Le fonds mentionné dans le document (Monocle Fund SICAV) est autorisé à la commercialisation en France et éventuellement dans d’autres pays où la loi l’autorise. Préalablement à tout investissement, il convient de vérifier si l’investisseur est légalement autorisé à souscrire dans le fonds. Les risques, les frais et la durée de placement recommandée des OPC présentés sont décrits dans les DICI (documents d’information clé pour l’investisseur)/KIDD (key investor information documents) et les prospectus, disponibles gratuitement auprès de Monocle Asset Management et sur le site internet. Le DICI doit être obligatoirement remis aux souscripteurs préalablement à la souscription.   Les performances passées ne sont pas un  indicateur  fiable  des  performances futures. Monocle Asset Management ne saurait  être  tenue  responsable  de  toute  décision  prise  ou  non  sur  la  base  d’une information contenue dans ce document, ni de l’utilisation qui pourrait en être faite par un tiers. L’investisseur peut perdre tout ou partie du montant de capital investi, les OPC n’étant pas garantis en capital.

Pour vous désabonner ou pour toute demande d’information, vous pouvez nous écrire à monocle@monocle.lu

Fermer

Comment souscrire ?

Important à savoir