Le billet de Monocle

All-In Sur La Pub !

07 septembre 2021

Au deuxième trimestre 2021, Facebook a facturé ses offres publicitaires 47% plus cher que 3 mois plus tôt.
Chez Google, le « prix du clic » a bondit de 51%. Et la concurrence emboîte le pas.
De quoi faire exploser le budget pub des sociétés.

Lâchez les chevaux
Avec la crise sanitaire, le marketing digital a pris une place considérable dans la stratégie commerciale des entreprises.
Et l’afflux de liquidités sur les marchés a favorisé leur financement et donc leur capacité à « consommer » des frais de pub.
Alors les prix s’envolent.

L’histoire se répète
Une fois de plus, la période actuelle présente des similarités avec la pré-crise de 2000. Exubérance sur les marchés, pics de valorisation, et… hausse massive des dépenses de publicité.
Comme Charles Monot le souligne aujourd’hui dans les Echos, il faut redoubler d’efforts sur les dépenses de pub pour justifier une valorisation excessive.

Des clics qui coûtent
Mais la facture commence à peser lourd dans les comptes des clients.
Par exemple chez Chewy (e-commerce spécialisé dans les produits animaliers), on constate des hausses de prix de 80% pour un même contenu publié.

Jusqu’à quand ?
C’est la grande question. L’écart entre valorisation et réalité opérationnelle se creuse.
Jusqu’à quand les sociétés vont vouloir/pouvoir suivre ces hausses de tarifs ?
Jusqu’à quand le marché va tolérer des sociétés qui brûlent toujours plus de ressources au profit de leur « croissance de topline » ?
Pas éternellement.

Excellente semaine,

Pierre

PS : Retrouvez notre article dans les Echos ici :
https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/opinion-cours-au-top-resultats-en-baisse-grands-patrons-sous-pression-1343849

Avertissement

Cette présentation est un document à caractère promotionnel. Le contenu de ce document est communiqué par et est la propriété de Monocle Asset Management. Monocle Asset Management est une société de gestion de portefeuille agréée par l’Autorité des Marchés Financiers sous le numéro GP-20000040 et enregistrée auprès de l’ORIAS en qualité de courtier d’assurance sous le numéro 10058146. Aucune information contenue dans ce document ne saurait être interprétée comme possédant une quelconque valeur contractuelle. Ce document est produit à titre purement indicatif. Les perspectives mentionnées sont susceptibles d’évolution et ne constituent pas un engagement ou une garantie.   L’accès aux produits et services présentés ici peut faire l’objet de restrictions à l’égard de certaines personnes ou de certains pays. Le traitement fiscal dépend de la situation de chacun. Le fonds mentionné dans le document (Monocle Fund SICAV) est autorisé à la commercialisation en France et éventuellement dans d’autres pays où la loi l’autorise. Préalablement à tout investissement, il convient de vérifier si l’investisseur est légalement autorisé à souscrire dans le fonds. Les risques, les frais et la durée de placement recommandée des OPC présentés sont décrits dans les DICI (documents d’information clé pour l’investisseur)/KIDD (key investor information documents) et les prospectus, disponibles gratuitement auprès de Monocle Asset Management et sur le site internet. Le DICI doit être obligatoirement remis aux souscripteurs préalablement à la souscription.   Les performances passées ne sont pas un  indicateur  fiable  des  performances futures. Monocle Asset Management ne saurait  être  tenue  responsable  de  toute  décision  prise  ou  non  sur  la  base  d’une information contenue dans ce document, ni de l’utilisation qui pourrait en être faite par un tiers. L’investisseur peut perdre tout ou partie du montant de capital investi, les OPC n’étant pas garantis en capital.

Pour vous désabonner ou pour toute demande d’information, vous pouvez nous écrire à monocle@monocle.lu

Fermer

Comment souscrire ?

Important à savoir