Le billet de Monocle

La Saint-Barthélemy des Analystes

07 décembre 2021

Dans le film « Le Pacha », Jean Gabin, qui joue un commissaire de police qui en a sa claque de la pègre, réclame une Saint-Barthélemy des truands. Moi, quand je vois ces marchés particuliers de fin d’année, c’est à la Saint-Barthélemy des analystes que je commence à rêver.

Jeudi soir, l’action DocuSign – la société américaine spécialiste de la signature électronique – affiche une valorisation boursière de $46 Milliards. Sur les 15 analystes qui suivent le titre, 14 sont à l’achat.

Vendredi, après publication des résultats du 3ième trimestre, le titre perd 40% sur la séance.

Sur des marchés normaux, pour une capitalisation de ce niveau, ce genre d’amplitude est rarissime, observé uniquement dans des cas de scandale ou de fraude. Là il n’y a ni fraude, ni scandale. Il y a même des résultats supérieurs aux attentes. Il y a simplement une prévision de carnet de commandes plus faible pour le quatrième trimestre: ce sera +20% au lieu de +30%. « Nous avons vu ralentir l’urgence à s’équiper pour notre solution » déclare son président Dan Springer. Est-ce étonnant? Fallait-il vraiment un doctorat en physique nucléaire pour imaginer qu’après une explosion de la demande en 2020, celle-ci allait finir par ralentir une fois la pandémie digérée ?

Si on regarde juste deux chiffres, cela ne paraît pas si difficile : chiffre d’affaires du trimestre $550 Millions et perte de $10 Millions. Cette société ne pouvait pas valoir $46 Milliards jeudi soir. Point. Et elle reste toujours extrêmement chère après la baisse, à $27 Milliards.

Est-ce un cas isolé ?

Voici Snowflake (l’une des nouvelles licornes américaines dans le cloud) avec ses résultats publiés mercredi dernier : Chiffre d’affaires $330 Millions et perte de $150 Millions. Ce soir Snowflake vaut $104 Milliards. Et sur les 24 analystes qui la suivent, 14 sont à l’achat et 10 sont neutres. Aucun à la vente.

En attendant que Snowflake suive l’exemple de DocuSign, restons loin de ces valeurs et consolons nous en regardant le Pacha : la musique est de Gainsbourg et puis, à la fin, ça ne se termine pas bien pour les truands… https://youtu.be/FyCLSGbdV10

Bonne semaine
Charles

Avertissement

Cette présentation est un document à caractère promotionnel. Le contenu de ce document est communiqué par et est la propriété de Monocle Asset Management. Monocle Asset Management est une société de gestion de portefeuille agréée par l’Autorité des Marchés Financiers sous le numéro GP-20000040 et enregistrée auprès de l’ORIAS en qualité de courtier d’assurance sous le numéro 10058146. Aucune information contenue dans ce document ne saurait être interprétée comme possédant une quelconque valeur contractuelle. Ce document est produit à titre purement indicatif. Les perspectives mentionnées sont susceptibles d’évolution et ne constituent pas un engagement ou une garantie.   L’accès aux produits et services présentés ici peut faire l’objet de restrictions à l’égard de certaines personnes ou de certains pays. Le traitement fiscal dépend de la situation de chacun. Le fonds mentionné dans le document (Monocle Fund SICAV) est autorisé à la commercialisation en France et éventuellement dans d’autres pays où la loi l’autorise. Préalablement à tout investissement, il convient de vérifier si l’investisseur est légalement autorisé à souscrire dans le fonds. Les risques, les frais et la durée de placement recommandée des OPC présentés sont décrits dans les DICI (documents d’information clé pour l’investisseur)/KIDD (key investor information documents) et les prospectus, disponibles gratuitement auprès de Monocle Asset Management et sur le site internet. Le DICI doit être obligatoirement remis aux souscripteurs préalablement à la souscription.   Les performances passées ne sont pas un  indicateur  fiable  des  performances futures. Monocle Asset Management ne saurait  être  tenue  responsable  de  toute  décision  prise  ou  non  sur  la  base  d’une information contenue dans ce document, ni de l’utilisation qui pourrait en être faite par un tiers. L’investisseur peut perdre tout ou partie du montant de capital investi, les OPC n’étant pas garantis en capital.

Pour vous désabonner ou pour toute demande d’information, vous pouvez nous écrire à monocle@monocle.lu

Fermer

Comment souscrire ?

Important à savoir